Relaxation & Méditation

1- LA RELAXATION

Un pas vers la détente physique et psychique

Le mot relaxation vient du latin « relaxare«  qui signifie desserrer, relâcher, remettre en liberté… A notre époque la relaxation est principalement un ensemble de techniques utilisées pour se détendre physiquement et psychologiquement, pour apaiser les tensions. La relaxation est aussi un état d’esprit, car l’emploi de techniques ne règle pas en quelques minutes des années d’un mode de vie inadéquat !

 

Se relaxer, c’est aussi savoir s’écouter, vivre en accord avec son corps et son psychisme. La relaxation est un état de non-faire, de non-action, y compris lorsqu’elle s’accompagne de mouvements corporels. Le non-faire est associé aux philosophies ou spiritualités orientales, on y apprend que la présence à soi se trouve dans une absence totale de volonté. Il ne s’agit pas d’une passivité, d’un renoncement, mais au contraire d’un total engagement envers soi qui mène au non-attachement.

L’attention au corps et aux sensations du corps s’apprend par la pratique. Nous n’avons pas tous la même capacité à être à l’écoute du corps, c’est donc plus ou moins facile d’entrer en relaxation. Les résistances viennent d’abord du mental, des croyances qui génèrent des peurs, de l’envie de tout contrôler, de tout maîtriser…

Deux types de relaxation sont enseignées dans nos pratiques de Kundalini Yoga : la relaxation dynamique et la relaxation passive.

 

La relaxation dynamique par la conscience du corps

 

Méditation-yoga-200x200Les techniques de relaxation dynamique permettent d’amener de la détente dans le corps en mouvement. Il peut s’agir par exemple de balancements sur les deux pieds, de rotations lentes des épaules, de rotation des poignets…

Le mouvement du corps est toujours effectué avec la plus grande attention possible aux sensations. Il est suivi d’un moment de repos accompagné de respiration lente et profonde. Ce temps de repos et de relâchement permet d’amener la conscience dans les sensations et d’observer les différences de sensation avant et après le mouvement.

La relaxation dynamique permet d’apprendre à contempler le geste et l’action en mouvement. L’attention mise sur la sensation aide à prendre conscience du corps, de sa souplesse ou de sa raideur, de ses tensions et de son relâchement, dans un total accueil. La volonté de bien faire est peu à peu remplacée par une ouverture sur ce qui est.

 

La relaxation dynamique est une invitation constante dans les pratiques de Kundalini Yoga.

 

La relaxation passive par le voyage intérieur

 

pleine-conscience-200x200La relaxation passive regroupe toutes les méthodes de relaxation qui laissent le corps totalement en repos. Elle se pratique allongé ou assis confortablement de manière à pouvoir relâcher la tête, les épaules et les bras, ainsi que les membres inférieurs.

La relaxation passive n’est pas une sieste, même s’il arrive souvent que des personnes fatiguées s’y endorment ! Durant la relaxation, guidée ou non, l’attention consciente de la personne est nécessaire. Il s’agit d’accéder à un état de « non-faire actif ».

Elle commencent en général par une lecture du corps en suivant mentalement les instructions du guide. Au début de la pratique, des techniques simples sont utilisées pour initier un état d’esprit où les sens cessent de s’occuper de l’extérieur. Une fois le mental calmé, le voyage intérieur peut continuer avec des visualisations, des symboles et même parfois par la prononciation de sons chantés ou « mantras ».

 

Le Kundalini Yoga utilise la relaxation passive à chaque pratique.

En plus de l’effet relaxant, cette phase est essentielle pour intégrer les bienfaits des postures faites auparavant.

2- LA MEDITATION

La voie de l’instant présent

Aujourd’hui la méditation connaît un succès fulgurant, et depuis peu elle entre dans toutes les sphères de la société ! Il y a bien sûr la méditation religieuse, mais aussi de plus en plus une pratique laïque, individuelle ou « de loisir », à l’hôpital, dans les prisons, à l’école… et ce n’est qu’un début car, depuis une vingtaine d’année, les recherches sur ce sujet ont mis en évidence une foule de bienfaits psychologiques et médicauxEn fait la méditation est une pratique universelle ancestrale, et depuis vingt ans les neurosciences contemplatives étudient ses effets sur le cerveau…

 

Les scientifiques ont démontré 7 vertus chez les méditants réguliers

 

  • Plus de concentration, et donc des capacités d’apprentissage supérieures à la moyenne (Antoine Lutz, Richard Davidson),
  • Moins de stress, diminution de l’anxiété et de ses manifestations comme l’insomnie, l’irritabilité…(Antoine Lutz, univ. Harvard),
  • Une meilleure santé : renforcement du système immunitaire, réduction des maladies cardi-vasculaires, régulation de la tension, diminution de rechute chez les dépressifs… (Richard Davidson, Jon Kabat-Zinn),
  • Un cerveau remodelé : Une étude en 2011 de l’hôpital général du Massachusetts à montré que des changements surviennent après 8 semaines d’entraînement à la méditation. La concentration et l’épaisseur de substance grise augmentent dans l’hippocampe gauche, lié à l’apprentissage et au contrôle des émotions, ainsi que dans des zones associées à la perception sensorielle, à la régulation émotionnelle et cognitive et à la production de neurotransmetteurs qui jouent sur l’humeur,
  • La douleur apprivoisée : grâce à des tests en imagerie cérébrale (université de Madison),
  • Etre meilleur avec soi et les autres : suractivité de la zone du cerveau liée aux émotions altruistes (Richard Davidson),
  • Une arme anti-vieillissement : l’université de Davis (Californie) a mis en évidence l’augmentation de l’activité de la Télomérase, une enzyme qui protège l’ADN et protège la vie des cellules. La baisse de l’activité de cette enzyme est associée au stress et à la détresse psychologique, qui accélèrent le vieillissement. La méditation réduit aussi le déclin cognitif associé au vieillissement.

 

Qu’est-ce que la méditation par rapport à la relaxation ?

 

bol-tibetain-150x200

La différence réside dans l’intention. En relaxation on se concentre sur un mouvement ou sur la respiration, mais pour atteindre un résultat : la détente. En méditation on observe ce qui se passe sans le changer. Si on se fixe un objectif, on entre dans une lutte, or il n’y a rien à réussir, il suffit d’entrer en rapport avec ce que vous êtes.

En cela la méditation nous aide à être moins prisonnier des idées reçues, à rencontrer son vrai désir, à se sentir libre.

 

 

Méditer est-ce égoïste, se retirer du monde ?

 

trou de lumière forêt 200x200

Notre approche de la méditation est respectueuse des croyances ou de la foi de chacun. En ce sens la méditation universelle que nous proposons est une voie de rencontre avec soi-même dans une conscience plus grande, pour apprendre à vivre l’instant présent en pleine conscience, ce qui dépasse les mots et les concepts…

La méditation apprends à se relier au monde, dans ses aspects agréables et touchants, mais aussi se rendre plus présent à ce qui ne va pas, aux souffrances, aux difficultés, tout en conservant notre capacité à agir.

La pratique nous amène une confiance et une bienveillance profondes. Méditer nous donne aussi plus de recul, plus d’humour, d’ouverture aux autres et de présence à la réalité !

 

L’état méditatif est la troisième et dernière étape proposée dans nos cours.

Elle est favorisée par les postures et la relaxation profonde qui précèdent.